Enfants d'Espagne

Enfants d'Espagne

26.8.16

RUDY VAN GELDER


Rudy Van Gelder ! Pas seulement le patronyme d’un excellent ingénieur du son (même si Mingus ne l'aimait pas), grand dépositaire du jazz pour qui le changement c’était maintenant, mais aussi un nom de rêve pour les excités des notes de pochettes participant également à cette transformation.

La somme des enregistrements réalisés par Rudy Van Gelder (pour Savoy, Prestige, Solar, Verve, Blue Note, Impulse - on passera pour CTI) définit le rapport entre les diverses parties des œuvres de Kenny Clarke, Charlie Parker, John Coltrane, Sonny Rollins, Art Blakey, Thelonious Monk (qui lui dédia "Hackensack"), Dexter Gordon, Eric Dolphy pour y faire apparaître le visage inoubliable d'une musique à la dimension définitive. 

Photo X 

22.8.16

LUCKY LUKE

L'exposition consacrée à Lucky Luke à Angoulême arrive à point nommé pour rappeler le trait extraordinaire de Morris pour son western parodique (années 1947-1977). La beauté de ce coup de pinceau, l'art de la composition dans chaque case, le rendu vivant, le sens de l'espace, rend inexplicable l'industrialisation bâclée de son héros dès qu'on lui a retiré la cigarette, la médiocrité à peine lisible après la mort de Goscinny. Un inexplicable trop facile à comprendre sans doute (n'en faisons pas notre lot à la première occasion). La suite ne doit pas nous faire oublier l'une des grandes figures du 7ème art.

Images : Extrait photographié d'une planche de En remontant le Mississippi dans l'exposition - © Morris

-->

17.8.16

MICHEL DONEDA ET JULIEN BOUDART
AU MAGASIN GÉNÉRAL

Hier soir 16 août, Julien Boudart (synthétiseur analogique) avait invité Michel Doneda (saxophone soprano) au Magasin Général à Tarnac, ce qui, après les émois de Kind of Belou à Treignac et la soirée du 10 à Tarnac, offrait une belle suite, une suite de rêve, à nos idées préférées énoncées par le jeu sonore, l'éloquence poétique et les constellations d'expériences parmi les hommes. 

Photo : B. Zon

4.8.16

LES INSTANTS PHOTOGRAPHES
DE FRANÇOIS CORNELOUP







On le sait, la photographie est l’art de l’instant, et, à son meilleur, de l’instant décisif. Elle est aussi, à ses moments les plus honnêtes, celui du compagnonnage in situ. François Corneloup, musicien, a trouvé avec la photographie, une façon – somme toute, décisive – d’affirmer avec douceur son compagnonnage. Sa première exposition, à Treignac, pour la 17ème édition de Kind of Belou, comporte 25 images. Elle parsème le village, l’habite tranquillement, au gré des vitrines. 25 images, c’est le temps par seconde du cinéma moderne, 25 images pour François Corneloup, celui du mouvement d’un village. Un village de compagnons qui jouent, dorment, parlent, réfléchissent, échangent, plaisantent, s’inquiètent, rêvent, dans les lumières de l’ombre et prennent leur temps. Pour vernir cette exposition, hier soir, sous la halle de Treignac, le saxophoniste a invité Guy Le Querrec, artisan essentiel à l’histoire de la photographie. Amitié ! Cette invitation, c’est la marque tendre de la transmission, d’une façon simple de dire les talents partagés, ceux qui font de nos instants, des consciences de village qui permettront longtemps la vie.

Treignac, Kind of Belou, du 3 au 7 août. www.kindofbelou.com


Photo : B. Zon 



31.7.16

(DÉ) MARCHE POUR ADAMA TRAORÉ


Malgré une déclaration en préfecture, la marche pour Adama Traoré le 30 juillet a été interdite une demi heure avant pour « des raisons tenant à la protection des institutions » et « à la préservation de l’ordre public ». On frémit à cette idée de l'ordre public quand la demande de justice pour la mort d'un jeune homme due serviteurs de cet ordre là reste lettre morte.

Photos : B. Zon

19.7.16

ALAN VEGA

Le premier groupe d'Alan Vega (avec Martin Rev) s'appelait "Suicide"...
Un nom qui résonne terriblement et trop "communément" de nos jours aussi et encore.
Alan Vega s'est éteint le 16 juillet.

14.7.16

DANSONS AVEC LES RÉFUGIÉS


 En 1974 François Tusques et Le Collectif Le Temps des Cerises dansaient avec les travailleurs immigrés (Dansons avec les travailleurs immigrés - À bas la circulaire Fontanet ) *, hier soir Place Stalingrad à Paris, on dansait avec les réfugiés.

 * 1974, disque Le Temps des Cerises 03)


Photo : B. Zon